Voyage au centre de l’Australie

Adieu beau rocher… Nous quittons Uluru pour nous diriger vers Alice Springs, la ville la plus au centre de l’Australie (qui est quand même à 500 bornes).

De la piste bien sûr !

Nous passons par de magnifiques paysages, variés et offrant de belles randonnées.
Notamment aux alentour de Kings canyon qui offre de belles gorges rouges comme celles d’Ormiston.


Un peu de romantisme dans la nature

Nous étions tranquillement assis au bord d’un petit plan d’eau enclavé au plus profond d’une des gorges. Nous ne parlions pas pour profiter du silence reposant de ce lieu paisible. La lumière était rougeâtre à cause de la réverbération des parois rouges. L’instant était comme figé dans le temps.

Un couple d’oiseaux ressemblant à des tourterelles avec une sorte de petite crête vinrent se poser très prêt de nous. On les a regardé, ils nous ont regardé, ont marché tranquillement jusque devant nous, puis ils nous ont tourné le dos pour face faire à la scène du plan d’eau. Ils n’ont plus bougé, comme pour savourer l’instant de la même manière que nous en profitions. La question qui m’a traversé la tête à ce moment présent : est-ce que les animaux peuvent s’émouvoir de la beauté de la nature (qu’ils composent en partie d’ailleurs) ? Je préfère imaginer que oui…

Alice Srpings

Je ne veux pas dévaluer la ville car j’ai peut-être manqué quelque chose, mais pour moi, cette ville n’a rien d’extra-ordinaire. Les rues sont mortes et il n’y a rien d’exptionel qui vaille le détour. Mais bon, comme c’est un point de passage, on en profite pour prendre une douche dans un camping (ça faisait longtemps). Cette ville marque également la fin de notre trio. En effet, Fion n’a plus de sous et doit ravitailler son compte en banque avant de continuer. Mais ce n’est pas la fin du voyage pour Doug et moi. Nous échangeons donc notre petit autrichien tant apprécié avec une jeune allemande qui a envie d’aventure et n’a pas peur des odeurs. Et c’est reparti pour 1000km de piste. Accroche ta ceinture cocote, on décolle ! VVRRRrrrrrr

Si vous appréciez cet article, laissez moi un petit commentaire et/ou partagez le sur facebook. Ça m'encouragera à continuer 🙂
Rémi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *