Coober Pedy, Capitale du monde de l’opal

Nous avons encore plus de 150 kilomètres  à faire pour rejoindre Coober Pedy. Il est plus sage de passer la nuit dans le bush que de rouler de nuit.

Avant d’arriver

Nous avons réalisé que l’un des meilleurs endroits pour établir un camp est un lit de rivière sableuse asséchée. Le sol sableux est idéal pour creuser un trou pour le feu et est confortable pour dormir. Le bois charrié par la rivière pendant la saison des pluies est maintenant très dense et très sec, ce qui en fait un choix parfait pour brûler longtemps et nous tenir chaud toute la nuit.

Coober Pedy

Dernière ville avant de changer d’état, Coober Pedy est une petit ville assez singulière, d’une part pour ses sols riches en opale et son histoire de ville minière.

Ici, un vieux bus transformé en engin d'extraction d'opal

Mais cette ville est également connue pour ses architectures troglodytes, que cela soit pour les habitations ou pour les églises.

La température y est agréable et constante

Il y a une émission qui passe sur la 5 que j’aime beaucoup qui s’appelle « J’irai dormir chez vous ». Il y a quelque temps, j’ai regardé l’emission qu’Antoine avait fait de l’Australie et il avait fait un arrêt à Coober Pedy. C’est marrant car comme c’est une petite ville, j’ai vraiment retrouvé les mêmes choses. J’ai d’ailleurs discuté avec le petit vendeur d’opale dont le commerce est jonché de décors du film mad max.

Et voici les deux extraits vidéo de l’émission. Ça te donnera une petite idée de l’ambiance ici.

Si vous appréciez cet article, laissez moi un petit commentaire et/ou partagez le sur facebook. Ça m'encouragera à continuer 🙂
Rémi

Une réflexion au sujet de « Coober Pedy, Capitale du monde de l’opal »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *