Petits paradis peu fréquentés

Mon parcours en Australie n’est pas représentatif du parcours typique du backpackers (voyageur). Il existe un flux de voyageurs qui tourne en même temps que les saisons et est relativement concentré sur les endroits les plus fréquentés. Typiquement, il est assez fréquent d’arriver à Sydney ou Melbourne et de remonter la côte Est, ou d’arriver à Brisbane et de descendre la côte Est. C’est le meilleur moyen de coller à l’image ‘beach & surf’ que l’on peut se faire de l’Australie. Pour ma part, j’aime les endroits moins fréquentés pour pouvoir mieux en profiter.

A contre sens

Donc tout ça pour dire que par rapport à ce flux de jeunes surfers, je voyage en sens inverse. il est par conséquent un peu plus dure de trouver un partenaire de route pour certaines portions. N’ayant pas trouvé de compagnon de route, j’ai donc voyagé seul entre Albani et Adélaide (ce qui ne veut pas dire que je n’ai pas fait de rencontre).

Sur la côte sud de l’Australie de l’ouest (tu veux une boussole ?…), on trouve certaines des plus belles plages d’Australie.

La preuve en image…

Green Pool & Elephant rock
Natural Bridge à Albany
Une tite plage d'Albany
Un autre tite plage d'Albany
Non loin d'Esperance
Une fin de journée comme les autres. On ne se lasse pas...

Et j’ignore pourquoi, mais toutes ces plages ne sont que très peu fréquentées. Va savoir….

Le mouton est un animal à poil laineux (à poil laineux ?)…

Sinon, pour la petite anecdote, je me baladais le long d’une de ces belles plages, les yeux rivés vers le large comme hypnotisé par l’horizon. J’ai marché comme cela sur une bonne distance sans jamais me retourner.

Au bout d’un moment, j’ai voulu voir ce qu’il y avait dernière moi et c’est avec stupéfaction que je me suis retrouvé nez à nez (pas de mauvais jeux de mot s’il vous plait) avec un monsieur qui n’avait pas vraiment de vêtement et qui n’avait pas non plus l’air vraiment gêné. Par pudeur, j’ai juste retourné la tête et continué ma marche…

Quelques pas plus loin, je me retourne et je tombe nez à nez avec une femme cette fois, et elle n’avait pas vraiment de vêtement non plus… Donc cette fois, je me dit que je dois être sur une plage privée ou naturiste. Pour lever le doute, je lui pose la question et elle me confirme que c’est bien une plage naturiste et qu’il serait de bon goût que j’enlève mes vêtements et me prenne mes aises.

Euhhh… merci madame, mais j’ai un peu peur d’attraper froid, il ne fait que 27° et je ne me découvre qu’à partir de 38° minimum….. Mais bonne journée quand même. 🙂

Si vous appréciez cet article, laissez moi un petit commentaire et/ou partagez le sur facebook. Ça m'encouragera à continuer 🙂
Rémi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *