Géant vert

Pemberton — dernière soirée. Je partage une charmante petite maison avec Jami (un anglais), et un couple d’irlandais (sacré mélange). Lorsqu’un anglais et un irlandais me proposent une bière, je n’imagine même pas refuser (ça pourrait être dangereux pour la paix entre nos pays). Et plus ça va, plus je considère cette boisson comme un puissant catalyseur social.

Quand on passe un peu de temps avec les autres, à force de discuter, de boire et de rigoler, le contact se fait plus familier et il arrive que l’on finisse par partager plus qu’une simple bière. En l’occurrence, Jamie se dirige dans la même direction que moi, et même s’il ne va pas aussi loin, on se dit que ça serait plus sympa de faire la route ensemble. Donc dès le lendemain matin, je lui trouve une petite place pour son sac dans mon bon vieux Ford, il prend place sur le siège passager et roulez jeunesse !

Pour la première destination, il souhaite voir un de ces grands arbres qu’il est possible d’escalader. Nous nous rendons donc au pied d’un de ces géants. Je commence à monter et m’aperçois qu’il ne me suit pas. Étonné, je lui demande pourquoi, et il me confie qu’il a le vertige… Hummmm’ok ! Ça promet d’être sympa pour la suite (tu vas comprendre plus tard).

Bref, après cette petite escale, on prend la direction de Walpole. Et alors là, j’ai un petit coup de gueule à passer. À ma grande surprise en arrivant à Walpole, voilà ce que l’info-graphiste a trouvé comme idée de logo pour l’office du tourisme. Ça te rappelle vaguement quelque chose ? C’est normal.

D’une il ne s’est pas foulé, de deux, bonjour le respect du copyright et de trois, je déteste Internet Explorer.

Mais bon, quoi qu’il en soit, nous continuons dans cette petite ville sympa pour aller à l’attraction qui nous intéresse, le « tree top walk« . Littéralement traduisible par la « marche au dessus des arbres« . Comme son nom l’indique, il s’agit d’une balade sur une longue passerelle d’1.9km perchée à 45m de hauteur.

Et c’est la que le vertige de mon camarade est devenu (très) rigolo pour moi et horrible pour lui. Le pauvre…. Il marchait petit pas par petit pas, en se cramponnant à la rampe, mais il n’était pas le pire. Nous avons croisé une fille qui devait avoir la trentaine, toute rouge, en pleure et tétanisée, qui a décidé de parcourir la passerelle à quatre pattes. Elle m’a fait un peu pitié quand même… Mais quelle idée de se lancer dans une telle traversée au dessus du vide lorsque l’on a le vertige à ce point… Il faut être un peu maso, non ?

Finalement, après avoir franchi cette terrible épreuve (pour Jamie), nous avons continué par une grande balade entre les arbres multi-centenaires. C’est réellement impressionnant.

Tu comprends pourquoi on appelle ça « la vallée des géants » maintenant ?

En fin de journée, pour nous remettre de nos émotions et pour récompenser Jamie pour s’être surpassé, nous sommes allés siroter une petite roteuse au pub local. Walpole est une ville côtière et c’est sans doute pour cette raison que la décoration intérieure du pub était autour du thème de la mer et de la pêche : trophées, tableau des records de prises, impressionnantes mâchoires de poissons carnassiers, ancien matériel de pêche et de navigation, et plus étonnant….

Petit jeu : Attention, un petit zizi se cache sur la photo. Sauras-tu le trouver ? (je vais vraiment finir par mettre un message ‘interdit au moins de 18 ans’ sur ce blog)

Alors ? As-tu trouvé le zizi ? Et bien le long boudin marron suspendu, au dessus de nos tête, se trouve être un penis de baleine. Impressionnant !?…

Si vous appréciez cet article, laissez moi un petit commentaire et/ou partagez le sur facebook. Ça m'encouragera à continuer 🙂
Rémi

Une réflexion au sujet de « Géant vert »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *