Chez Roro et Cricri (à ne pas confondre avec Roro et Gégé)

Trois semaines… Trois semaines, c’est le temps que j’ai passé avec une famille de Busselton dans le Western Australia. Je vais essayer d’être assez synthétique pour ne pas t’ennuyer, mais sans omettre les détails intéressants.

Un cadre idéal

On peut dire que cette famille vit vraiment dans un cadre idyllique. Une grande villa avec une piscine bordée de palmiers, entourée de prés partagés entre moutons et chevaux. Derrière la maison se dresse un grand hangar abritant un (très) grand bateau, quelques motos cross (deux 50cc, une 80cc, deux 250cc et deux 400cc) et un nombre impressionnant de bières.

La famille

Faisons les présentations. Il y a Ross le papa, Chris la maman, Brooke 10 ans, Carlie 14 ans, Mathieu 17 ans et Jamie 21 ans les quatre enfants.

Les enfants

Les enfants sont tous les quatre gentils, mais un peu trop gâtés à mon goût… J’ai passé plus de temps avec Brooke, 10 ans, qui m’a paru la plus mature des quatre. Elle est serviable et toujours de bonne humeur. J’ai donc fait du dessin, du coloriage, j’ai même bricolé un petit pont avec elle pour un projet d’école (elle a d’ailleurs eu les félicitations de la maîtresse et l’admiration de ses camarades), je lui ai expliqué comment fonctionnait l’école dans mon pays et tout un tas d’autres choses indispensables dont elle n’aura absolument jamais besoin.

Les parents

Ross est un papa poule. Il est ‘très’ cool (un peu trop parfois). Il est généreux, gourmand et comme beaucoup d’Australien, il adoooooore la bière et la pêche. Pour éviter de se ruiner en bière, il la fait lui même et j’en ai d’ailleurs mis une petite centaine en bouteille avec lui. Il m’a tout de suite mis à l’aise en me disant que je pouvais boire autant de bière que mon estomac le supporterait. Je te rassure, je n’ai pas fait d’excès.

J’ai passé pas mal de temps avec lui, que ce soit pour le travail ou les loisirs. Tous les deux, on a nettoyé, bricolé, pêché, bu des bières, du vin et surtout bien rigolé.

Chris est plus terre à terre et plus stressée que son mari. Comme Ross (en pire), elle ne vit que pour ses enfants. Elle n’a pas de temps libre car ce qu’elle pourrait avoir de temps libre est monopolisé par le management des activités sportives de ses enfants.

Ma vie dans la famille

J’ai été très bien accueilli par cette famille. Pendant ces trois semaines, j’ai été logé dans la cabane de la piscine qui, il faut le dire, était très bien aménagée. J’ai partagé les repas de la famille et j’ai pu profiter des chevaux, motos, bateau (trop froid pour la piscine… Il ne faisait plus que 26°).

Mes tâches

Pendant mon séjour chez cette famille, en contrepartie du gîte et du couvert, j’ai fait un tas de choses variées. J’ai fait du jardinage, du nettoyage, du bricolage. J’ai tué, dépecé et vidé des moutons (désolé pour tes parents Timy).

Tous les jours, je m’occupais de nourrir ‘Timy’ l’agneau, les chevaux et les moutons. J’étais toujours suivi dans cette tâche par Gipsy, un chien fidèle (sauf dans l’effort). Ce chien a une particularité, c’est qu’il ne pense qu’à lécher tout et n’importe quoi… Et il faut bien avouer qu’une fois, j’ai bien rigolé (tout seul)… Je donnais le biberon à Timy et Gipsy est arrivé derrière et a commencé à lui lécher le trou de bal… L’agneau avait l’air d’apprécier la chose et n’a pas interrompu son repas pour autant. La scène était rigolote…

J’ai également travaillé un peu pour Robert, le frère de Chris, au volant d’un 6WD (un ‘Six Weel Drive’, six roues motrices, est un gros camion de chantier). Nous avons creusé une digue pour l’irrigation.

Théoriquement, pour descendre de ce camion, il y a une sorte de petite échelle sur le côté, avec une rampe à gauche et une autre à droite. N’étant pas toujours des plus adroits, il m’est arrivé une fois (pas deux, je peux te l’assurer), de manquer la rampe de droite. De ce fait, j’ai tourné sur moi-même en restant accroché à l’autre rampe. Le problème, c’est que derrière la cabine de pilotage, juste à côté de la petite échelle, il y a un énorme tube auquel je n’avais pas prêté attention jusqu’à présent. Ce n’est autre que le tuyau d’échappement. Si bien que mon bras est venu se coller sur ce gros tube dans un petit bruit sourd ‘pchhhhh‘. Qui veut un jarret grillé ?

L’avantage, c’est que maintenant, je sais dire tuyau d’échappement en anglais…

Une fin en queue de poisson

Arrivé à la moitié de la dernière semaine, Ross est parti travailler dans les mines. Il m’avait organisé le petit travail avec le camion pour Robert et tout s’est très bien passé.

Malheureusement, Chris n’a pas bien compris le principe du helpx qui consiste à travailler avec les gens et non pas pour les gens. Elle a voulu me faire travailler le dimanche pour compenser le fait que j’avais travaillé pour son frère dans la semaine et que ce n’était pas pour elle… Elle m’a d’ailleurs clairement précisé qu’elle était mon boss.

Je suis resté calme et poli car j’avais été bien accueilli, mais je lui ai précisé que ce n’était pas ma façon de voir les choses, que je n’avais pas de boss et surtout pas elle, puis je suis parti. Mes affaires étant toujours rangées, il m’a fallu moins de 2 minutes pour lever le camp. Elle a été surprise de la rapidité de l’action et a commencé à essayer de se justifier, mais c’était trop tard. Je lui ai quand même envoyé un petit message pour lui demander de faire suivre mes sincères remerciements et amitiés à Ross, car il est vrai que ce brave homme a toujours été sympa avec moi et que ce n’est pas de sa faute si sa femme a réagi de cette façon…

Mais bon, ce n’est pas plus mal, il était temps que je continue ma route…

ON THE ROAD AGAIN !!!

PS: Le titre est un clin d’œil à Cochon, un ami qui raconte à merveille une blague nommé ‘Roro et Gégé’ et qui nous fait toujours rire aux larmes.

Si vous appréciez cet article, laissez moi un petit commentaire et/ou partagez le sur facebook. Ça m'encouragera à continuer 🙂
Rémi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *