Exmouth, nous voilà !

Exmouth est une petite ville située à l’est d’un roc. Enfin d’un roc… Plutôt d’un pic, ou d’un cap… Que dis-je, un cap… D’une péninsule ! Oui, c’est le mot. Exmouth est une petite ville à l’est d’une péninsule. L’extrémité de cette péninsule est nommé le ‘North West Cape‘. Sur toute la côte ouest de cette péninsule, le Nigaloo Marin Park occupe le côté mer et le cap Range National Park occupe le côté terre. De belles sorties nous y attendent…

Du bonheur dans le malheur

Enfin, ne t’affole pas… Quand je dis malheur, je devrais plutôt parler de soucis mineur. Et les mineurs dans ce pays, il y en a pas mal… Dès notre arrivé à Exmouth, la première chose que nous faisons c’est d’aller réserver un emplacement au camping de la petite ville. Aussitôt après avoir fini la réservation, nous décidons de partir en reconnaissance des lieux (super marché, plage, bar). Mais juste au moment de monter dans la voiture, Paul me fait remarquer un de mes pneus anormalement dégonflé… Très anormalement même…

J’aime beaucoup la voiture que j’ai pour voyager en Australie. Mais lorsque tu voyages avec une voiture pleine d’affaires, c’est assez pénible de devoir tout décharger pour utiliser la roue de secours. Et quand je dis tout, c’est tout ! Non seulement le coffre, car la roue de secours est en dessous et se décroche par le coffre, mais également les sièges arrières car tout le matériel pour lever la voiture est sous les sièges arrière. Et un cric de 4×4, c’est pas tout à fait comme un cric de petite voiture… Et m…. ! (lire : et mince !)

Heureusement, un éclair de génie transperça la tête de Paul qui me dit « C’est pas très très grave… Roule ! ». Je lui répond que je vais finir par éclater le pneu et défoncer la jante. Mais comme je lui fais confiance, je démarre et on roule… Et j’ai eu raison de l’écouter car 500m après, il y a une station service avec gonfleur. On regonfle le pneu et je demande au mec où est le garage le plus proche. Le mec se contente le lever le bras gauche… Ok, je n’avais pas vu que le côté de la station service était un garage… Formidable !

Toutefois, une petite angoisse me taraude l’esprit. Quand je devais changer les pneus de ma petite 207, j’en avais pour pratiquement 180€ par pneu. Maintenant, quand je vois la taille des boudins du 4WD, je me dis que ça sera forcément un poil plus cher. J’ai cru comprendre que pour les 4×4, il fallait compter plusieurs centaines de dollars par pneu… OUTCH ! C’était pas prévu au programme tout ça… Mais bon, c’est pas très très grave, on mangera des nouilles cette année…

Le garagiste est un petit gars des Philippines, très relax et très sympathique. Je lui demande s’il a un pneu en stock et combien ça coûte, et il me baragouine quelque chose que je ne saisi pas vraiment et va à la voiture… Il lève la voiture, enlève la roue en deux mouvements et l’asperge avec un liquide pour voir d’où vient la fuite. On trouve rapidement le coupable qui n’est autre qu’une grosse vis venue se coincer dans les dessins du pneu. Il enlève la vis (pchhhhhh),  nettoie l’intérieur du pneu, applique une grosse mèche, regonfle le pneu et remet la roue en place. Cinq minutes plus tard, une fois l’opération finie, il m’annonce $45. YES !… Avec plaisir mon bon monsieur !…

Finalement, je m’en tire bien cette fois encore. 🙂

A la découverte d’Exmouth

Maintenant que le pneu est réparé et que nous pouvons rouler, nous élaborons un programme simple pour finir la journée qui est déjà bien entamée. Faire des courses, acheter deux grandes bouteilles de bière et après une balade sur la plage, aller observer le coucher de soleil à côté du vieux phare.


Demain, nous partirons explorer le côté ouest de la péninsule. La journée risque fortement d’être agréable.

Si vous appréciez cet article, laissez un commentaire. Ça me fera plaisir 🙂

3 réflexions au sujet de « Exmouth, nous voilà ! »

  1. Salut Rémi,
    j’ai lu tes aventures avec sourire et plaisir. Merci de nous faire voyager un petit peu. Amicalement

    1. Merci Pascal 😉
      Ça me fait plaisir de savoir que mon récit te plait et te fait sourire.
      J’espère propager l’envie de voyage à tout ceux qui me lisent (je n’ai pas encore branché analytics, mais je suis sur qu’ils sont des millions).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *